4 GARÇONS VIOLENT UNE ÉTUDIANTE AU GHANA, ILS FILMENT ET PARTAGENT LA VIDÉO EN LIGNE

4 GARÇONS VIOLENT UNE ÉTUDIANTE AU GHANA, ILS FILMENT ET PARTAGENT LA VIDÉO EN LIGNE

 

Une vidéo virale capturant le moment où quatre adolescents ont violé une fille au Ghana a suscité l’indignation sur les médias sociaux.

Une vidéo virale capturant le moment où quatre adolescents ont violé une fille au Ghana a suscité l’indignation sur les médias sociaux.

Les garçons ont maîtrisé la fille sur le sol et se sont relayés pour la violer alors qu’elle luttait pour la liberté. Dans la vidéo, qui est vraiment pénible à regarder, un des garçons peut être vu assis près de la tête de la jeune fille, les mains autour du cou pour la maintenir en place alors qu’elle se débattait. Un autre garçon nu est vu en train d’enlever les sous-vêtements de la fille après quoi, il a séparé ses jambes et a essayé de la pénétrer.

À ce moment, la fille pleurait et se débattait plus fort, fermant même les jambes pour empêcher le garçon d’aller de l’avant dans ses mauvaises intentions. Les autres garçons riaient pendant que la fille se débattait, et le garçon qui la tenait luttait encore plus pour la maîtriser. Finalement, le garçon nu a pu la pénétrer, après quoi il a cédé la place à ses amis pour faire de même. La vidéo qui a duré un peu plus de deux minutes aurait été enregistrée par l’un des garçons.

L’incident aurait eu lieu à Kumasi, la capitale de la région d’Ashanti, au Ghana, et les violeurs parleraient la langue Twi. Les personnes concernées ont demandé à la police ghanéenne d’enquêter immédiatement sur l’incident et de veiller à ce que les coupables soient arrêtés.

Dans un communiqué de presse de la police, ils ont reconnu avoir intercepté “une vidéo de ce qui semblait être un viol collectif impliquant une jeune femme et au moins cinq hommes”.

“Vu la gravité de l’acte, comme le montrait la vidéo, une équipe spéciale d’enquête a été constituée au siège du CID pour analyser la vidéo dans le but d’identifier les personnes impliquées et de les arrêtées pour que les procédures légales nécessaires soient lancées”.

Ils ont lancé un appel aux personnes avec toute information qui mènerait à l’arrestation des personnes impliquées d’entrer en contact avec leur unité Cyber Crime du siège de la CID.

La police a également plaidé auprès des médias et des particuliers afin qu’ils arrêtent de diffuser la vidéo puisque ce serait une infraction de diffuser du contenu obscène. Pour cette raison, cette vidéo ne sera pas partagée sur ce blog.

#Source: olekublog.com

(Visited 174 times, 1 visits today)

Articles Recents

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *