Disparition de la Sénégalaise Diary Sow, voici ce que révèle l’historique de ses recherches internet

Disparition de la Sénégalaise Diary Sow, voici ce que révèle l’historique de ses recherches internet

La peur gagne les cœurs avec cette triste histoire de disparition. La jeune femme de 20 ans est portée disparue et personne n’arrive à la retrouver. Cependant, la thèse d’un départ planifié se précise de plus en plus. Beaucoup se fient à ses écrits puisqu’elle est auteure.  « Sous le visage d’un ange » son premier ouvrage l’a placé dans le monde des écrivains. Elle préparait actuellement « Lorsque les masques tombent ». Malheureusement, elle n’est plus là et tout le monde se demandent quels sont les masques en question ? De quoi a-t-elle peur ?

Dans son premier livre, il est écrit à la quatrième de couverture: « Diary Sow nous dépeint une réalité sénégalaise estampillée par les traditions et les coutumes qui livrent une bataille sans merci contre la modernité et la primauté de l’instinct, des dissensions familiales qui pèsent. Une histoire d’amour qui dément les stéréotypes des contes de fée modernes, centrée sur une profonde introspection des personnages qui révèlent toute la beauté de l’humanité ainsi que la fragilité de son équilibre ».

Selon nos confrères de Galsen, les informations font état de ce que la jeune étudiante sénégalaise recherchée par tout son pays comme par les policiers de France et de Navarre aurait quitté l’hexagone. Pour l’heure, personne ne sait où elle se trouve. Certaines sources estiment que Diary «  a décidé volontairement de rompre avec son passé. » Elle aurait voulu fuir des pressions sociales. Sa famille dit non à cette version. Elle explique n’avoir mis aucune pression sur la fille et n’avait pas l’habitude de l’appeler vu ses différentes occupations.

Les informations des enquêteurs

Selon les enquêteurs, qui se sont penchés sur l’historique de ses connexions internet, les recherches de la jeune fille ont tourné autour de la législation française. Elle cherchait à en savoir plus sur ce que prévoyait la loi si une personne décidait de disparaître volontairement. Intrigantes recherches… Les autorités pensent aussi que « Diary Sow a volontairement organisé sa disparition » et décidé de ne plus considérer son absence comme inquiétante. C’est du moins ce que rapporte Galsen 221.

Âgée de 20 ans, l’étudiante sénégalaise était élève en deuxième année de classe préparatoire scientifique au sein du prestigieux lycée parisien Louis-le-Grand. Elle s’est volatilisée avec des effets personnels et quelques vêtements. On apprend qu’elle aurait quitté sa résidence étudiante du boulevard du Port-Royal (Paris, XIIIe art) le 4 janvier, jour de la rentrée scolaire, sans aller au cours.

#Source: doingbuzz

(Visited 179 times, 1 visits today)

Articles Recents

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *