Gabon : Meurtrière de son bébé à coups de chevron à Akiéni

Gabon : Meurtrière de son bébé à coups de chevron à Akiéni

La commune d’Akiéni, dans le département de Lekoni-Lekori (Haut-Ogooué), a enregistré dans la nuit du 16 au 17 mai un drame indescriptible. Une jeune dame apparemment bien portante et visiblement bien équilibrée n’a pas hésité à donner la mort à un bébé qu’elle venait de mettre au monde. Les faits.

Les habitants d’Akiéni, petite bourgade du département de Lekoni-Lekori dans la province du Haut-Ogooué, sont en émoi depuis la survenue d’un drame incroyable dans leur localité. Après avoir mis au mondeuon enfant qu’elle a pourtant pris la peine de porter pendant neuf mois de grossesse, une jeune maman n’a pas hésité à le tuer à coups de chevron.

Dans la nuit du 16 au 17 mai, la jeune maman a mis au monde un beau petit garçon, selon les témoignages. Jusque-là, tout allait bien. Personne ne pouvait se douter du plan diabolique qu’elle mijotait. En effet, une fois seule dans sa chambre, la maman infanticide va s’armer d’un bout de chevron et retournant tranquillement dans sa chambre, racontent les témoignages, va asséner des coups à son nouveau-né.

Mu par son instinct de survie, le bébé va pousser des cris stridents. Ce qui aura eu pour effets d’éveiller la curiosité du voisinage. Le premier arrivé, un parent de l’indélicate, va constater l’horreur inqualifiable : le bébé tuméfié de part et d’autre. Il va donc sonner l’alerte et les gens vont accourir pour constater le drame. Le nouveau-né a été pris en charge pour des soins pouvant le sauver. Mais dans la journée, trop faible pour supporter les graves blessures, et certainement brisures des os, qu’il a subi dans la bastonnade, il va rendre l’âme au grand désarroi de la population.

Pendant ce temps, la forcenée semblait imperturbable et même sereine, assure le voisinage qui précise et insiste sur le fait qu’elle ne souffrait d’aucune pathologie et qu’elle avait déjà tenté, par le passé, ce type d’acte funeste.

«Alors pourquoi donc garder une grossesse pendant neuf pour commettre un crime sur un innocent par après ?», s’interroge l’opinion au regard de l’effroi. En attendant, elle a été placée sous mandat de dépôt à la prison de Franceville, le temps de répondre de son acte devant les juges.

#Source: gabonreview.com

(Visited 151 times, 1 visits today)

Articles Recents

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *