le professeur assassiné le 16 octobre dernier, au prétexte d’avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo lors d’un cours sur la liberté d’expression.

Lundi matin, les écoliers, collégiens et lycéens ont retrouvé le chemin de leurs établissements, découvrant le protocole sanitaire renforcé voulu par le gouvernement.

Dans ce contexte délicat est venu s’ajouter le temps d’hommage à la mémoire de Samuel Paty, le professeur assassiné le 16 octobre dernier, au prétexte d’avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo lors d’un cours sur la liberté d’expression.

« La gravité sur les visages des élèves »

Joint par téléphone, le principal du collège Léo-Larguier, Ludovic Pouget s’est exprimé sur cette matinée particulière : « Tout s’est bien passé. Nous avons eu un temps de rencontre profitable pour tout le monde, les enseignants ont pu exprimer leur effroi face à cet évènement. Nous avons constitué des équipes de deux adultes par classe pour avoir un temps d’échange avec les élèves. Le travail pédagogique a été plus simple dans les petites classes, où la parole était plus facile. Dans les classes plus importantes, il nous aurait fallu plus de temps. On a décelé une incompréhension chez certains élèves, qui disaient ne pas être d’accord avec les caricatures de Mahomet. Il a fallu beaucoup de pédagogie, notamment poser la question : est-il normal de tuer quelqu’un pour ça ? »

Le principal reconnaît que la minute de silence « l’hommage a été très poignant. Les discours de Mmes Daufès, principale adjointe, Arcangioli, présidente des parents d’élèves, M. Malavieille, le maire, et moi-même ont précédé la lecture de la lettre aux instituteurs et institutrices de Jean-Jaurès. J’ai été impressionné par la gravité sur les visages des élèves, pendant la minute de silence et celle qui a suivi. Au final, les professeurs ont transformé leur émotion en temps de pédagogie. Il faut que cela serve, que cela soit le démarrage de quelque chose pour fertiliser un éventail d’actions ».

Très engagés dans cette mission, Ludovic Pouget et l’équipe enseignante vont poursuivre ce travail de transmission et d’échanges avec les collégiens dans les jours et semaines à venir.

(Visited 2 times, 1 visits today)

Articles Recents

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *