NOUVEAU VISAGE DE KATIE

NOUVEAU VISAGE DE KATIE

Katie est la plus jeune greffée du visage des États-Unis.

Le 25 mars 2014, complètement désamparée, elle tente de se suicider avec une arme à feu. Elle perd alors une grande partie de son visage.

Katie a subi 22 chirurgies reconstructrices du visage avant la greffe.

C’est le 4 mai 2017, après trois ans et 40 jours d’attente, que Katie a bénéficié d’une greffe totale de la face.

La procédure aura duré 31 heures au total. Dans un premier temps, les chirurgiens ont prélevé le visage du donneur.

 

  • AU COURS DE LA GREFFE, KATIE A REÇU :
  • un front,
  • des paupières supérieures et inférieures,
  • des orbites,
  • un nez,
  • une bouche et des lèvres,
  • des joues,
  • une mâchoire supérieure,
  • une mâchoire inférieure partielle,
  • des dents,
  • des muscles du visage

« Les chirurgiens ont remplacé avec succès l’ensemble du visage de Katie.
Voici son histoire.
»

DU 2 MAI AU 5 NOVEMBRE 2016

AVANT LA GREFFE

Pour bénéficier d’une greffe du visage, Katie dû subir une vigntaine d’opérations.

 

1 AN ET DEUX JOURS AVANT LA GREFFE:

Lors d’une des nombreuses hospitalisations de Katie, Alesia, sa mère, lui nettoie le visage et la réconforte. Comme Katie n’avait plus de lèvres, elle devait boire avec un gobelet pour enfant, pour éviter que le liquide ne coule.

Pour que les yeux de Katie soient mieux alignés, les chirurgiens ont cassé sa maxillaire, l’os situé au centre du visage. Ils ont ensuite fixé un distracteur sur ce dernier. Chaque jour, un médecin l’ajustait pour étirer la fracture, qui se comble de façon naturelle.

Alesia couche Katie dans l’appartement familial de la Maison Ronald McDonald, à Cleveland. Chaque soir, elle administre à Katie ses médicaments directement dans son estomac grâce à un tube.

10 MOIS ET 25 JOURSAVANT LA GREFFE:

Suite au traumatisme causé par la balle qui a arraché la moitié de son visage, Katie a dû suivre des séances de physiothérapie pour récupérer la maîtrise de ses muscles.

Profitant d’une journée printannière ensoleillée, Katie et ses parents, Robb et Alesia, font une sieste dans un parc. Katie venait de passer un mois à l’hôpital suite à la fixation du distracteur. Elle a été hospitalisée une vingtaine de fois au cours des trois années qui ont suivi sa tentative de suicide et précédé sa greffe du visage.
9 MOIS ET 22 JOURS AVANT LA GREFFE:
Katie et son père dansent en chantant. « Sommes-nous toujours brisés par cette tragédie ? Oui, bien sûr », confie Robb. « Dans la vie, certains événements nous réduisent en morceaux, mais je pense que cela est derrière nous. »
6 MOIS ET 1 JOUR AVANT LA GREFFE:
Katie et ses parents dînent dans l’un de leurs restaurants italiens favoris. La famille n’hésitait pas à aller au restaurant, même si Katie entendait parfois les gens commenter son visage. Bien que cela l’attristait, elle faisait comme si elle n’avait pas entendu, comme pour leur dire : « J’ai été blessée, mais je vais mieux. »
Katie a rendez-vous avec un optométriste à la clinique de Cleveland pour remplacer une lentille de

contact qui a bougé dans l’un de ses yeux. Ces lentilles permettaient de protéger ses cornées des frictions occasionnées par les cils tournés vers l’œil.

6 MOIS ET 3 JOURS AVANT LA GREFFE:
Katie rencontre les deux premiers patients de la clinique de Cleveland à avoir bénéficié d’une greffe du visage : Shaun Fiddler et Connie Culp. Tous deux l’ont réconfortée et l’ont fait sourire. « C’est normal d’avoir peur. Ça ira mieux, tu verras. Il faut juste faire preuve d’un peu de patience », confie Shaun. « Ne t’inquiète pas ou tu vas avoir des rides ! », lance avec malice Connie.
6 MOIS ET 1 JOUR AVANT LA GREFFECélébrant le 21e anniversaire de Katie, sa mère lui dit de faire un vœu et de souffler la bougie. Les parents de Katie ont fait de leur mieux pour s’assurer que la vie de leur fille reste aussi normale que possible.
Katie était inscrite sur la liste d’attente pour une greffe du visage depuis plus d’un an lorsqu’une donneuse a été trouvée. L’émotion submerge Sandra Bennington tandis qu’elle évoque sa petite-fille, Adrea Schneider. Sandra a accepté de donner le visage d’Adrea, victime d’une overdose.

4 ET 5 MAI 2017

LA GREFFE

Une équipe de chirurgiens a travaillé pendant 31 heures pour offrir à Katie un nouveau visage.

Avant d’entrer en salle d’opération, Robb rassure sa fille : « Tout va bien se passer, d’accord ? Nous sommes juste à côté. Tu es entre de bonnes mains. » Il lui dit qu’il l’aime. C’est ensuite au tour d’Alesia et de Robert, le frère de Katie, de faire de même.

Les chirurgiens se servent des modèles en 3D des crânes de Katie et de la donneuse pour déterminer quelle portion de l’os du visage doit être prélevée pour ensuite être greffée sur le visage de Katie.

Un chirurgien prélève les os du visage de la donneuse pour remplacer ceux que Katie a perdu. Les photos de Katie accrochées au mur derrière l’équipe leur rappellent les enjeux de l’opération.
Les deux médecins principaux de Katie, Brian Gastman (en arrière-plan) et Franck Papay (au centre) avaient prévu une greffe partielle, avant de réaliser que le résultat serait plus esthétique avec une greffe totale, le visage de la donneuse étant plus large que celui de Katie et la couleur de peau plus foncée. Afin de montrer aux parents de Katie quel serait le résultat, ils prennent des photos du nouveau visage placé au-dessus de l’ancien.

Frank Papay et Brian Gastman, respectivement assis à côté d’Alesia et de Robb, argumentent la possibilité d’utiliser le visage entier de la donneuse pour la greffe. Ils expliquent qu’une greffe totale serait plus jolie, mais qu’elle présente un risque de rejet plus conséquent en raison de la quantité de peau greffée. Robb et Alesia ont estimé que Katie souhaiterait avoir la meilleure apparence possible.

Une fois la greffe terminée, l’équipe chirurgicale applaudit.
Robb, Alesia et Robert observent le nouveau visage de Katie, placée sous sédatifs à la clinique de Cleveland. Restant à son chevet, ils échangent à propos de sa nouvelle apparence. Alesia trouve la greffe très réussie. Le visage est moins enflé que ce à quoi elle s’attendait, mais elle se demande « Où est Katie ? »

24 MAI 2017 AU 4 JUIN 2018

APRÈS LA GREFFE

Depuis la greffe, Katie a subi trois opérations importantes et a suivi une rééducation intensive.

Katie profite d’un moment seule dans sa chambre, ce qui est rare à l’hôpital. Le nouveau visage de Katie, dont les sutures n’ont toujours pas été retirées, est encore assez enflé.

19 JOURS APRÈS LA GREFFE:
UNE INFIRMIÈRE TENTE DE RÉCONFORTER KATIE TANDIS QUE LES MÉDECINS RETIRENT LES POINTS DE SUTURE QUI LIENT SON NOUVEAU VISAGE À SON CUIR CHEVELU. TROUVANT LA PROCÉDURE DOULEUREUSE, KATIE A RÉCLAMÉ SA MÈRE, QUI N’ÉTAIT PAS PRÉSENTE.

20 JOURS APRÈS LA GREFFE:

Accompagnée d’une physiothérapeute et d’une étudiante en physiothérapie, Katie chante lors d’une de ses promenades quotidiennes dans les couloirs de l’hôpital. Ces sorties servent à renforcer les muscles de ses jambes.

7 MOIS ET 16 JOURS APRÈS LA GREFFE:

C’est le premier voyage loin de Cleveland pour Katie depuis la greffe. Elle s’est rendue à Peoria, dans l’Illinois, pour rendre visite à sa sœur, Olivia McCay. Elle porte son jeune neveu, Luke. « J’espère que la guérisson va se poursuivre, pour qu’il n’ait pas peur en me voyant », déclare Katie.

8 MOIS ET 22 JOURS APRÈS LA GREFFE:

Katie rencontre Sandra Bennington. C’est elle qui a décidé de faire don du visage de sa petite-fille Adrea à Katie. « Tu es belle », lui dit Sandra. Même si Katie ne ressemble pas tout à fait à sa petite-fille, Sandra a tout de même pu reconnaître le nez et la bouche d’Adrea.

8 MOIS ET 25 JOURS APRÈS LA GREFFE:

Alesia place une robe devant Katie lors d’une séance shopping dans un magasin qui propose aux patients de la Clinique de Cleveland et à leur famille des vêtements de créateurs. Bien que rares, ces activités agréables constituent une coupure précieuse entre les séances de physiothérapie et les rendez-vous médicaux.

8 MOIS ET 23 JOURS APRÈS LA GREFFE:

Pour leur fille, Robb et Alesia ont mis leurs vies entre parenthèses pendant plus de quatre ans, luttant contre l’épuisement et s’appuyant sur leur foi en Dieu. Ils envisagent des greffes oculaires pour Katie et pensent s’installer à Cleveland dans un avenir proche.

C’est le Département de la Défense des États-Unis qui a payé la majeure partie des opérations et des soins de Katie. L’armée finance ce type de chirurgies afin d’améliorer les soins apportés aux militaires blessés au combat. Toute sa vie, elle devra prendre de puissants immunosuppresseurs avec les risques que cela comprend. Son suivi médical permettra l’étude de ce type de chirurgies, encore considérées comme expérimentales.

Katie souhaite aller à l’université et envisage de devenir psychothérapeute.

#Source: https://www.nationalgeographic.fr/

(Visited 27 times, 1 visits today)

Articles Recents

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *