#URGENT : Après Maty Dollar, Oumou Sangaré se prononce sur l’affaire Sidiki Diabaté

URGENT : Après Maty Dollar, Oumou Sangaré se prononce sur l’affaire Sidiki Diabaté

Sidiki Diabaté traverse actuellement un moment trouble. Le chanteur malien est gravement accusé par Mamacita Saw de violences corporelles. La compagne du Prince de la kora a fait de troublantes révélations à propos des sévices que lui aurait fait subir l’artiste. Oumou Sangaré, un grand nom de la musique au Mali, est sortie du silence. Elle a demandé pardon à la jeune dame.

Affaire Sidiki Diabaté : Oumou Sangaré demande pardon à Mamacita

« C’est réellement moi sur les photos, mais ces photos datent d’un an… J’ai subi plusieurs violences. J’ai subi plus que ça … Il me frappait avec des rallonges … J’ai été séquestrée pendant presque deux mois. J’étais enfermée dans la maison. Il y a un gars qui me surveillait ». Ces propos de Mamacita Sow ont provoqué une onde de choc sur la toile. La jeune dame accuse formellement, photo à l’appui, Sidiki Diabaté de l’avoir violentée. Elle soutient avoir été séquestrée pendant deux mois par le chanteur d’origine malienne. Cette affaire a pris une autre tournure avec l’arrestation du chanteur par la police de son pays lundi 21 septembre 2020.

Dans une publication sur sa page Facebook, Maty Dollar s’est engagé auprès de Sidiki Diabaté. « Beaucoup de courage dans cette épreuve. Que Dieu guide nos pas. Que Dieu lui pardonne ses actes, s’il est coupable ! Il faut éviter de juger, car nul n’est parfait ! », a écrit la chanteuse ivoirienne. À la suite de la créatrice du « travaillement intelligent », Oumou Sangaré s’est prononcé sur cette affaire. « Les violences faites aux femmes n’ont pas leur place chez nous et je ne cautionnerai en aucun cas de tels actes peu importe qui les commet », a asséné la Reine du Wassoulou sur la toile. La star malienne a présenté ses excuses à Mamacita Saw pour les agissements dont elle a été victime.

« Il est important pour moi de parler en tant que femme, mais surtout en tant que mère. Sidiki est un fils pour moi, quand il agit bien je le félicite, mais je n’accepterai pas qu’il ait un mauvais comportement envers qui que ce soit. Le pouvoir et la célébrité n’excusent rien, mais je suis obligée en tant que mère de demander pardon pour lui tout en condamnant ce qui a été fait », s’est exprimée Oumou Sangaré.

#Source: Afrique sur 7

(Visited 18 times, 1 visits today)

Articles Recents

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *